SécuritéAccès clientsDevenir client
Le plus grand centre fiduciaire d'Europe verra le jour à La Courneuve en 2018

Le Fort Knox de la Banque de France verra bientôt le jour

Par Alexandre Robert -  Publié le
Le fort Knox aux Etats-Unis
Un Fort Knox fiduciaire bientôt en région parisienne - Crédit : Wikipédia

La Banque de France a décidé de se doter d'un tout nouveau bâtiment ultra sécurisé pour traiter l'ensemble des billets en circulation en Île de France. Un Fort Knox qui sera actif en 2018 dans la ville de La Courneuve (Seine-St-Denis).

La construction de ce Fort Knox commencera bientôt et permettra à la Banque de France et à la ville du 93 de posséder le plus grand centre fiduciaire d'Europe, au coude à coude avec ceux appartenant à la Bundesbank de Dortmund (Allemagne). Un immense centre de traitement de billet à la sécurité maximum à l'intérieur duquel plus d'1,5 milliards de billets (de 5 à 500€) seront traités par des robots chaque année. Cela représentera 25% des billets utilisés dans l'hexagone. Une nouveauté apparemment essentielle au bon fonctionnement de la banque qui utilise à l'heure actuelle 5 sites de traitement implantés en région parisienne, dont celui du Palais Royal à Paris, le siège historique de la Banque de France. Ce dernier a d'ailleurs été qualifié de « totalement inadapté à un process industriel » par Thierry Para, directeur du projet Nouveaux centres fiduciaires à la Banque de France.

Un véritable bunker de haute sécurité

Pour éviter de connaître à nouveau le triste épisode du casse de 1992 à Toulon (le « casse du siècle », 22 millions d'euros dérobés), le Fort Knox de La Courneuve se transformera en véritable quartier de haute sécurité. Il sera par exemple construit et étudié pour résister à une attaque d'hélicoptère ou de tank. Il sera par ailleurs doté de fossés infranchissables, d'herses et de talus. Des capteurs seront également posés partout et les murs doublés. Enfin, grâce à son emplacement entre l'A86 et le RER B, très proche de Paris donc, les forces de police et les forces spéciales en provenance de la capitale pourront agir très rapidement en cas d'attaque extérieure.

De façon générale, la construction du centre fiduciaire va permettre de totalement réorganiser l'industrie du traitement de billets, mis aussi sa distribution en région parisienne. Ainsi, le flux de transporteurs de fonds dans Paris intra-muros sera fortement réduit à partir de 2018 et la fin des travaux.

Fort Knox : un centre synonyme de suppression d'emplois pour la CGT

Le site de La Courneuve sera donc équipé d'un véritable arsenal de robots, capables de traités plus d'1,5 milliards de billets par an. Denis Durand, délégué CGT, ne voit pas cette évolution d'un bon œil : « L'objectif de ce regroupement (ndlr : à la Courneuve), c'est de faire des économies, en supprimant des emplois. » Autres doléances de la part du délégué, en rapport avec cette implantation en Seine-St-Denis : « les temps de transport vont être clairement rallongés. » Les salariés auraient par ailleurs fait preuve de réticence à l'idée de travailler dans un « bunker aseptisé et déshumanisé. »

Des craintes contre lesquelles Thierry Para a tenu à lutter en réhabilitant notamment l'image de La Courneuve et du département de la Seine-St-Denis auprès des employés de la Banque de France. « Il a fallu faire adhérer les salariés au projet. L'image qu'avaient certains de la Seine-St-Denis ne correspondait pas à la réalité. »

Commentaires